Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Tourisme en Haut Ségala

Bienvenue sur le blog dédié au tourisme en Haut Ségala. Cet outil se veut d'une utilisation agréable et conviviale. Il suffit d'ouvrir les différents fichiers proposés dans la rubrique des Pages pour trouver une mine de renseignements utiles sur la région. Alors soyez curieux, cliquez! Nous vous souhaitons une agréable découverte!

Publié par Communauté de Communes du Haut Ségala

A Sénaillac-Latronquière

Les sites touristiques majeurs

Le lac du Tolerme, plus grand lac artificiel du département, a été créé en 1990. De nombreuses activités de pleine nature peuvent y être pratiquées (randonnées autour du lac, circuit vélo, ...) mais l'activité phare est la baignade en été. La plage constitue un des pôles attractifs avec une grande capacité d'accueil. La baignade est surveillée en juillet et août et possède une eau réputée de très bonne qualité. Un point douche et un bar se situent aux abords de la plage. Toboggans aquatiques, canoës, pédalos, aire de jeux sont également disponibles.

Le lac est aussi réputé pour la pratique de la pêche. Classé en 2ème catégorie, la pêche ouvre le deuxième samedi de mars et procure une effervescence importante autour du lac. Plus de 1 000 pêcheurs fréquentent ce lieu. Les lâchers de truites sont effectués tout au long de l’année . En ce qui concerne la réglementation au niveau de la truite, toutes les pêches sont possibles ; à la mouche et à la cuillère à partir de la date d'ouverture pour les carnassiers. Le lac possède aussi une bonne population de carpes, de gardons, de tanches et de perches. Vous pourrez aussi trouver de nombreux goujons.

A Labastide du Haut Mont

La commune de Labastide du Haut Mont est le point culminant du département du Lot, perchée à 788 m d'altitude. Une table d'orientation permet d'ailleurs d'admirer le panorama à 360° entre l'Auvergne, le Limousin et le Quercy.

Ce sont les moines de l'abbaye bénédictine Saint Géraud d'Aurillac qui défrichèrent la région et y édifièrent au 9e siècle un monastère.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la commune fut choisie pour recevoir les parachutages d'armes destinées aux résistants du Haut Ségala.

A Latronquière

Latronquière est chef-lieu de canton mais c'est surtout une ancienne Commanderie de l’Ordre de Malte. De nombreux vestiges existent encore de cette époque.

Au cours de la dernière guerre, elle fut un haut lieu de la résistance, et ses habitants ont payé un lourd tribu à la déportation. Le chemin de croix de l’église retrace le calvaire des habitants capturés dans les rues.

Les sites touristiques majeurs

Le Chemin de Croix a été peint par Pierre Delclaux (élève de Jean Lurçat, grand ami d'André Malraux) en souvenir de la déportation et d'un évènement qui a marqué Latronquière. En effet, le 11 mai 1944, une trentaine d'hommes poussés par des S.S. furent rassemblés en haut du village de Tarenque et de là, envoyés dans les camps de concentration.15 sont morts.

Pierre Delclaux est né en Corrèze en 1933 et a travaillé dans l'atelier de Jean Lurçat. Il s'est spécialisé dans la réalisation de cartons, de tapisseries et de tableaux contemporains. Il s'installe à Latronquière où réalise le chemin de croix.

A Saint-Cirgues

Au lieu-dit de Paramelle, un tilleul a été planté en 1598. Il a donc 415 ans! On l'appelle Tilleul de Sully en l'honneur du Ministre des finances Sully qui fut aussi Conseiller d'Henri IV. Il fit planter un arbre dans tous les villages de France pour le reboisement, les forêts étant trop exploitées selon le Roi.

Celui-ci mesure 35 mètres de hauteur pour une circonférence de plus de 9 mètres. Il est classé arbre remarquable de France et est assez rare.

Au Moyen Age, le tilleul est le symbole de la fidélité et c'est d'ailleurs un bois sacré utilisé pour sculpter les statues des saints ornant les églises.

C'est aussi l'arbre de la Liberté des révolutionnaires.

A Bessonies

Les sites touristiques majeurs

Vaste édifice du XVIe siècle le château de Bessonies rest,e célèbre pour avoir été le lieu de l'arrestation du maréchal Ney le 3 août 1815. Longtemps délaissé, il fut racheté en 2000 et remis en état.

Désigné comme traite pour s'être remis au service de Napoléon Ier avant le 20 mars 1815 (date à laquelle Louis XVIII avait quitté la capitale), le Maréchal Ney fuit. Il trouve refuge chez la cousine de son épouse au château de Bessonies. Le 29 juillet 1815, Ney arrive donc aux confins du Lot et du Cantal dans un vieux château maltraité par la Révolution et dont les armoiries ont été martelées.

Là, il loge au rez-de-jardin dans une vaste chambre avec une petite bibliothèque attenante. Pour les serviteurs, Ney est devenu M. d'Escaffre et ne sort de sa chambre que pour les repas. La légende raconte qu'il commit l'imprudence de laisser sur sa banquette le sabre turc que lui a offert l'Empereur pour son mariage ce qui le fit repérer puis dénoncer.

Quoi qu'il en soit, le préfet du Cantal fut informé que Ney se trouvait près d'Aurillac. Dans la nuit du 2 août, le directeur des postes d'Aurillac ayant appris la dénonciation, partit en hâte pour Bessonies prévenir le maréchal. Malheureusement il se brisa une jambe dans sa course et ne pût arriver à temps.

Le 3 août, dès la pointe du jour, 14 gendarmes cernèrent le château. Ney se livra, sans aucune résistance et le 4 août il fut enfermé à l'Hôtel de Ville d'Aurillac avant d'arriver à Paris sous escorte le 19 août 1815.

Même s'il n'est pas un musée, le château peut être visité. L'actuelle propriétaire, ouvre à tous les portes de ce lieu historique. Outre une activité de chambres d'hôtes, elle propose ainsi des visites guidées pour découvrir les lieux. A voir surtout la chambre, et sa petite bibliothèque attenante, où logea le maréchal Ney. Remises en état, ces deux pièces comportent encore les véritables meubles et l'agencement tels que les a connu brièvement Ney. Une statue de cire de ce dernier, don de l'ancien musée de cire d'Aurillac, a été installée dans la bibliothèque et rappelle ainsi cet épisode.

Visites sur réservation au 05 65 11 65 25 ou au 06 03 82 20 18

Articles récents

Hébergé par Overblog